Tag Archives: Irlande

Crise irlandaise : le tigre celtique s’effondre

31 Jan

Dans le cadre de l’ap, les élèves travaillent sur la presse et créent des articles sur des sujets qui les intéressent.Voici l’article de Marie BAUER, Enora QUÉMÉNEUR, Mathilde MEIGNAN sur la crise irlandaise.

L’Union Européenne craint un effet domino de la crise irlandaise sur le reste de l’Europe, déjà fortement malmenée économiquement. L’Irlande a contraint pour la seconde fois les autorités européennes à adopter un plan de sauvetage. Après la Grèce, qu’il avait fallu sauver in extremis de la faillite, c’est au tour de l’Irlande, l’ancien « tigre celtique » dont la réussite suscitait l’admiration au début des années 2000.
De 1995 à 2007, l’économie irlandaise croît en moyenne de 6% par an, lui valant le surnom de
« tigre celtique ».

L’Irlande a demandé une aide financière à l’Union Européenne. Les ministres des finances de l’Union Européenne ont accepté le 21 novembre au soir, la demande d’aide financière présentée par l’Irlande a annoncé Olli Rehn, commissaire européen aux affaires économiques et monétaires,
«Nous accueillons favorablement la demande d’aide financière adressée par le gouvernement irlandais à l’Union européenne et au Fonds monétaire international» a dit le commissaire,
Le montant de programme d’aide de et l’Union Européenne de FMI a été bouclé fin novembre, il sera échelonné sur 3 ans.
Le plan répond de façon décisive aux déficits budgétaires de l’économie irlandaise et aux besoins potentiels en capitaux du secteur bancaire.
Selon les ministres, ce plan d’austérité irlandais sur 4 ans permettra de retrouver une croissance économique robuste.
Les difficultés financières s’accumulant depuis plusieurs mois, le gouvernement de Brian Cowen, s’est résigné, sous la pression des dirigeants européens, à accepter l’aide financière du FMI pilotée par l’Union Européenne. Ce «plan de sauvetage» sous la forme d’un emprunt de 85 milliards d’Euros au taux de 6,7%, est largement décrié par la population du fait de son coût prohibitif et du plan d’austérité qui y est associé. Il est prévu une baisse du salaire minimum de 12% et de fortes hausses d’impôts sur les ménages (3000 Euros d’augmentation par ménage et par an en moyenne).

La crise irlandaise a deux causes : l’éclatement d’une bulle immobilière qui n’a cessé d’enfler lors des années de croissance, portée par des implantations massives d’entreprises étrangères venues bénéficier d’un taux d’imposition particulièrement avantageux, ainsi que la dérive d’un secteur bancaire sur-dimensionné par rapport à la taille de l’économie réelle d’un pays huit fois plus petit que la France, et qui compte moins de cinq millions d’habitants.
Le déficit budgétaire explose, à cause de l’effondrement des recettes fiscales et de la hausse des dépenses sociales. Les activités bancaires et financières, qui avaient connu un essor sans égal à Dublin sur les bords de la Liffey (fleuve irlandais) dans les années 2000, ont été particulièrement touchées par la crise financière d’octobre 2008, mettant en grande difficulté les principales banques du pays.

Après la crise économique française de 2008 et celle de l’Irlande en 2010, le Portugal et l’Italie apparaissent désormais comme les prochaines victimes. L’ampleur de cette crise est inédite. Le redressement de l’économie sera long et laborieux.

============
Nous vérifions s’il y a des copier coller mais nous pouvons aussi laisser passer des choses. Si vous en trouvez, dites le nous en commentaire et nous ferons le nécessaire – Clau et Ric Lédocs

Publicités

Crise en Irlande

24 Jan

Dans le cadre de l’ap, les élèves travaillent sur la presse et créent des articles sur des sujets qui les intéressent. voici l’article de Paul-Emmanuel Caro, Gaël Garnier et Julien Gougeon sur la crise en Irlande.

==

Les causes de la crise financière en Irlande sont très liées aux prises de risque des banques et des particuliers car ces dernières ont mis en bourse de l’argent qu’elles n’avaient pas et qu’elles ont perdu. (ex:Bank of Ireland , National Irish Bank qui on failli faire faillite)

Les entreprises cotées en bourse n’ont pas su rembourser les actionnaires à cause de la conjoncture actuelle. Et donc les actionnaires les ont lâchés. Faute de capitaux ces dernières ont peu à peu fermé. Ce qui a créé beaucoup de chômage en Irlande.

Alors l ‘État Irlandais pour ne pas perdre toutes ses entreprises a dû emprunter aux banques, et pour rembourser l’emprunt, des restrictions ont été prises comme le licenciement de beaucoup de fonctionnaires (environs 25 000 en Irlande), l’augmentation des impôts, des taxes, une baisse des salaires minimums et la réduction des allocations sociales.

L’Union européenne pour ne pas endetter l’Irlande décide de débloquer des fonds, qui serviront à rembourser le colossal emprunt et à créer de nouveaux emplois.

Après la Grèce, c’est donc au tour de l’Irlande d’avoir recours au soutien de l’Union européenne et du FMI, via le fonds de stabilisation de 700 milliards d’euros mis en place en urgence au printemps dernier. On savait depuis longtemps déjà que l’Irlande était un membre particulièrement faible de la zone euro. Du fait de l’ampleur très importante de la crise de l’immobilier qu’elle avait connue avant la crise financière et de la dette colossale, qui a pour conséquence de fragiliser gravement son système bancaire. Le gouvernement irlandais a résisté plusieurs jours avant d’accepter l’aide du fonds européen. Cette crise est due pour l’essentiel aux décisions (Recapitalisation des banques, garantie des prêts interbancaires, souplesse dans l’application des règles de concurrence…) du dernier sommet européen fin octobre annonçant une grande modification des règles du jeu au sein de la zone monétaire euro.

Les Irlandais défilent en colère dans la rue, parce qu’ils jugent que le gouvernement ne s’ est préoccupé que trop tard de la crise et de ses conséquences. De plus l’ aide financière qui leur est accordée est mal perçue car ils pensent qu’ils laisseront à leurs enfants une énorme dette. Aussi le sentiment de payer le prix fort de la crise à la place des banques est très présent.

Cette crise financière touchait hier, la Grèce, aujourd’hui l’Irlande, demain le Portugal sera certainement lui aussi touché et après ?

============

Nous vérifions s’il y a des copier coller mais nous pouvons aussi laisser passer des choses. Si vous en trouvez, dites le nous en commentaire et nous ferons le nécessaire – Clau et Ric Lédocs

L’Irlande fait douter l’Europe

17 Jan

Dans le cadre de l’ap, les élèves travaillent sur la presse et créent des articles sur des sujets qui les intéressent. voici l’article de Quentin Renard, Bastien Pigache et Ronan Beuve sur la crise irlandaise.

Pour éviter que la crise se propage, l’Europe vient en aide à l’Irlande.

En novembre 2010, l’Irlande sonne l’alarme. Elle annonce une crise financière sans précédant. L’Irlande a donc demandé de l’aide à l’Union européenne ; en effet, l’Irlande n’est pas le premier membre de l’Union à être dans ce cas. Avant elle, c’est la Grèce qui a fait les frais de la crise financière internationale. Les banques en difficulté ont été sauvées par l’Etat. L’Etat irlandais s’est donc mis en difficulté à son tour dans cette crise financière.

Cette crise soudaine est due au fait que l’économie irlandaise n’est pas assez diversifiée : elles est principalement basée sur les services. Ainsi, comme les banques ont fait faillite, l’Irlande ne peut pas boucher ce déficit par l’intermédiaire du secteur industriel en exportant vers d’autres pays. De plus, le sauvetage de ses banques a continué d’augmenter le déficit.

L’Union européenne va donc faire un prêt de 85 milliards d’euro à l’Irlande pour qu’elle puisse aider ses banques. De plus, le gouvernement irlandais veut faire des économies qui s’élèveront a 15 milliards d’euros: en haussant la TVA dès 2013 ; en réduisant les aides sociales à partir de2014 ; en augmentant les frais d’inscription à l’université ; en supprimant les postes de fonctionnaires et en baissant les pensions de retraite.

Ce prêt accordé par l’Union européenne permettra une reconversion économique de l’Irlande, peut être dans une économie plus industrialisée qu’à l’heure actuelle pour éviter une nouvelle crise.

Une reprise économique se fait espérer dans toute l’Europe.

============

Nous vérifions s’il y a des copier coller mais nous pouvons aussi laisser passer des choses. Si vous en trouvez, dites le nous en commentaire et nous ferons le nécessaire – Clau et Ric Lédocs

Décryptage de la crise Irlandaise

7 Jan

Dans le cadre de l’ap, les élèves travaillent sur la presse et créent des articles sur des sujets qui les intéressent. voici l’article de Alexandre Cottereau, Victoire Nugues, Maëva Morel

===

Après avoir touché la Grèce, la crise arrive sur l’Irlande.

Saura-t-elle tirer les conséquences du déclin Grec ? Brian Cowen, premier ministre Irlandais reçoit favorablement l’aide financière que lui propose l’Union Européenne. Parallèlement, l’Irlande annonce à la population son plan de rigueur.

Comme certains l’avaient prédit, le système financier Irlandais, calqué sur celui de la Grèce, s’écroule de la même façon. Ces problèmes s’expliquent par un éclatement de la bulle immobilière. Mais l’Irlande a su réagir très vite et s’auto-administre des restrictions budgétaires brutales.

Par conséquent, l’Irlande a décidé de diminuer les emplois publics, d’augmenter les impôts, de réduire le budget de l’assurance sociale, des allocations chômage et des salaires.

Du côté Européen, une aide provenant de l’Union Européenne s’élevait à 90 milliards d’euros. Mais certains pays restent hostiles au plan européen d’aide à l’Irlande notamment la France et l’Allemagne.

Toutes ces mesures engendrent de nombreuses manifestations des Irlandais, en réaction à ces réformes, ils descendent dans la rue en masse, encouragés par le parti d’opposition Sinn Fein.

Cette crise a déjà commencé à confronter l’Irlande à de nombreux problèmes graves comme: la hausse du chômage, un déficit public de 32%, soit le plus important en occident.

Le plan d’austérité de l’Irlande devrait donc se dérouler sur quatre ans. De plus, les fonds provenant de l’aide européenne seraient aussi destinés à répondre au secteur bancaire.

L’Irlande semble donc être très préparée à cette crise, plus réactive que la Grèce, il semblerait qu’elle se relève plus rapidement et à un coût inférieur à celui de la Grèce. Cependant les Irlandais vont devoir se serrer la ceinture car le plan d’austérité se veut ferme.

En conclusion, nul ne sait si l’Irlande va surmonter cette crise. Nous possèderons sûrement plus d’éléments de réponse dans 4 ans !

============

Nous vérifions s’il y a des copier coller mais nous pouvons aussi laisser passer des choses. Si vous en trouvez, dites le nous en commentaire et nous ferons le nécessaire – Clau et Ric Lédocs